AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour assurer le bon déroulement du Journal de la JRM ENTERTAINMENT, merci de participer et de nous envoyer vos rumeurs, scandals ou encore petites annonces ici, sur le compte du "Journal". Merci d'avance à ceux qui prendront un peu de leur temps pour le faire. ;D ♥

Partagez | 
 

 ~ Hey you ? You're talented. {Taewon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shim Hee Kyul

Shim Hee Kyul

Date d'inscription : 28/05/2010
Nombre de messages : 193
Né(e) le : 20/06/1984
Age : 35
Profession : cameraman et mc.
Situation : libre comme l'air, tu vois ?
Humeur : gee gee gee baby baby baby.


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

~ Hey you ? You're talented. {Taewon} Vide
MessageSujet: ~ Hey you ? You're talented. {Taewon}   ~ Hey you ? You're talented. {Taewon} EmptyMar 8 Juin 2010 - 2:54


    Les yeux plissés, le jeune homme scrutait le pan bleu de ciel qui apparaissait entre les feuilles vertes du magnifique arbre sous lequel il était allongé. Il devait être dix-sept heures, et Heekyul avait décidé de déserter les locaux de la JRM après le tournage de Star Golden Bell. Une envie soudaine d'aller s'étendre sur une nappe d'herbe bien verte sous le soleil de Séoul. S'échapper quelques instants de ce quotidien, et redécouvrir son parc favori. Il avait donc enfourché un vieux vélo trainant dans le hall du bâtiment de la JRM depuis des lustres, et avait salué au passage ses collègues qui lui crièrent de les rejoindre ce soir dans un bar de la capitale, histoire de fêter le succès d'une nouvelle emission. Puis il s'était dirigé vers le parc, lunettes de soleil sur le nez, casque sur les oreilles, fredonnant une chanson d'Epik High, filant à toute allure sur sa bicyclette dans les rues de Séoul, sous le soleil qui prenait au fil des minutes une teinte de plus en plus orangée. Une fois arrivé à destination, il avait sauté du vélo puis l'avait abandonné à quelques mètres avant de se laisser choir dans l'herbe.
    Couché sur le dos, les mains derrière le cou, la jambe droite pliée, Heechul profitait à présent du petit vent agréable qui soufflait doucement, tout en effleurant du bout des doigts les courts brins d'herbe. « Time is tickin'. T-Time is tickin', tickin'. Time is tickin'. T-Time is tickin' away! » rappait Tablo dans son casque. Il laissait s'infiltrer en lui chacun des mots prononcés par ces personnes plus que talentueuses ;

      상처가 있나요? 흉터가 있나요?
      어둠 속에서 헤매고 있나요? (Faith, destiny, love)
      상처가 있나요? 흉터가 있나요?
      You`re still beautiful to me..

    Bon Dieu, qu'ils étaient doués. Des poêtes. Des prodiges. Des génies. Et c'est avec sourire de bien être aux lèvres que le jeune homme s'étira tel un chat à la fin de la chanson. Il ôta son casque, et se redressa, se calant sur ses coudes. Il retira ensuite ses lunettes de soleil, et ses yeux allèrent instantanément caresser l'horizon. Wow. Le soleil achevait sa chute, et le ciel était plus magnifique que jamais. Kyulie regretta un instant de ne pas avoir pris son réflexe comme à son habitude, car ce soir plus que jamais, le spectacle était grandiose. Et c'est à ce moment là qu'un son très doux parvint aux oreilles de notre jeune présentateur, qui reconnu instaténement ce son familier des cordes. C'était une guitare. Une guitare qui émettait avec délicatesse des accords sublimes. Mais d'où pouvait bien provenir ce son ? Le parc était quasi-désert. Se redressant franchement jusqu'à adopter une position assise, le coréen scruta les alentours. A droite. A gauche. Puis le son se fit plus assuré et les notes se jouèrent plus franchement, et Heekyul n'eut plus de doutes ; cela provenait de derrière lui. Se retournant, il vit enfin le musicien. C'était un jeune homme, assis de l'autre coté de l'immense arbre. Il était à quelque mètre, dos à Heekyul, et ne semblait pas le moins du monde avoir remarqué sa présence. Le jeune homme continua d'écouter les notes qui s'échappaient des doigts du musicien, frappé par la beauté et la tristesse du morceau joué. Il resta immobile et silencieux durant tout le morceau, charmé. Et lorsque les dernières notes retentirent, un sourire s'afficha sur ses jolies lèvres. Il était plutôt doué, ce petit. Heekyul avait été touché. Et sans se soucier d'effrayer le musicien, il dit :

      « - Wow. T'es doué. »

    Puis, il passa sa langue sur ses lèvres, avant de sourire à nouveau à l'iconnu.

      « - Tu devrais tenter les auditions pour la JRM Entertainement. Enfin si jouer pour les autres, et vivre de ta musique t'intéresse.

    C'était du Heekyul tout craché. Aborder n'importe quel iconnu, et lui dire le fond de sa pensée. Agir selon ce que son coeur lui disait sur l'instant. Et s'étirant tel un chat, il adressa un adorable sourire à son nouvel interlocuteur. »
Revenir en haut Aller en bas
Jeon Tae Won

Jeon Tae Won

Date d'inscription : 28/01/2010
Nombre de messages : 163
Né(e) le : 21/08/1992
Age : 27
Profession : Lycéen. Okay c''est pas une profession e.e Je fais ce que vous voulez du moment qu'on me paie *VLAM*
Situation : Très libre, dirons-nous :D
Humeur : MWHAHA. Humeur diabolique 8D


MORE
My R e l a t i o n s h i p s:
My D i a r y:
My C a r a c t e r:

~ Hey you ? You're talented. {Taewon} Vide
MessageSujet: Re: ~ Hey you ? You're talented. {Taewon}   ~ Hey you ? You're talented. {Taewon} EmptyDim 13 Juin 2010 - 15:53

    Accident de voiture.

    Je ne l’ai appris que deux jours après, par un ami commun. Il semblerait que tout le monde avait pris peur à l’idée de m’en parler, et tout le monde appréhendait ma réaction au point qu’on me l’a annoncé par téléphone. Ils ne devaient pas avoir envie de me voir pleurer. Je trouvais ça louche, aussi. On ne s’était ni vu ni parlé pendant quelques temps, il ne répondait pas à mes appels ni à mes messages -dont je ne recevais même pas l’accusé de réception-, et quand j’essayais de demander des informations à mon entourage, ils baissaient les yeux, déglutissaient en me répondant qu’ils ne savaient pas. En fait, ils n’osaient tout simplement pas me le dire, par souci de protection sans doute. Je ne leur en veux pas. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est à moi que j’en veux terriblement, c’est ma faute. Évidemment, je ne sais pas en quoi ça l’est, mais ça l’est forcément. Quand Yun Jae m’a appelé, rien qu’au son de sa voix, j’avais eu un mauvais pressentiment. Une pression sur la poitrine, un picotement dans le ventre, le souffle coupé.
    « Tae, Bi Wan a eu un accident de voiture mardi dernier… on savait pas comment te le dire… je, euh… Tae Won ? »
    Une larme, une seule. Pas même besoin de demander si il allait bien, à quel hôpital il était ni même combien de temps il allait y rester, j’avais compris. Après tout, si il avait simplement une commotion et une jambe cassée, on m’aurait contacté tout de suite pour me le dire, non ? Au moins lui, il l’aurait fait. Mais non, fallait vraiment qu’un mec totalement bourré le fauche sur le trottoir. M’arrache ma raison de vivre qu’on ne m’avait laissé qu’un petit mois après qu’on se soit remis ensemble. Fallait vraiment que ça m’arrive à moi, à nous. C’est égoïste de penser ça, j‘suis un enfoiré, mais j’aurais voulu que ce ne soit pas mon fiancé à moi qui nous quitte, celui de quelqu’un d’autre, un chat, un politicien, j’m’en fous, mais pas le mien. On nous a pas laissé assez de temps ensemble, on avait encore plein de projets dans la tête et dix mille choses à faire à deux pour rattraper le temps qu’on avait perdu durant notre séparation. Là aussi, c’est ma faute. J’aurais pas fait le con il ne m’aurait jamais plaqué, et on aurait pas passé un an sans se voir avant de se tomber dessus par hasard et de recommencer l’histoire depuis le début.
    J’avais raccroché sans rien dire, m’étais appuyé contre le mur du salon. Et j’avais serré les dents pour ne pas crier, m’étais contenté de laisser de brûlantes larmes me consumer la peau des joues en me brisant, à l’intérieur. Finalement, ça fait mal, d’être amoureux. Mes parents n’ont pas compris, en me voyant comme ça ils se sont précipités, m’ont demandé ce qui n’allait pas, m’ont fait m’assoir sur une chaise alors que les premiers sanglots s’échappaient. Une main sur la bouche, l’autre sur le cœur. Qu’est-ce que j’allais faire, moi, maintenant ? Ça faisait des mois et des mois que je n’avais pas été aussi heureux, en une phrase tout était ravagé par la pluie et le vent.
    Encore heureux qu’à ce moment j’étais à la maison et pas tout seul. J’aurais été capable de faire une grosse bêtise par désespoir, sinon. On vit pas sans les sourires qui font battre notre cœur.

    Quelques jours plus tard, l’enterrement. J’avais hésité à y aller, déjà parce que je savais qu’il y aurait ses parents et ensuite parce que je n’étais pas sûr d’avoir envie de me donner en spectacle dans ma tristesse d’âme. Rien qu’à me voir, la mère a compris. Je devais sans doute porter sur moi le parfum d’un amoureux blessé et avoir les yeux de celui qui vient de tout perdre. Elle m’a insulté. Ça ne m’a rien fait, sans la connaître je la détestais déjà pour avoir forcé Bi Wan à prendre la porte quand il était plus jeune… juste parce qu’il aimait les garçons. Je me suis contenté de lui envoyer un regard tellement haineux qu’elle s’était figée sur place en me dévisageant comme si je ressemblais à un monstre. Si ils avaient vraiment aimé leur fils ils n’auraient jamais agi de la sorte. À se demander pour quelle raison obscure ils étaient venus assister à la cérémonie. Pour faire bon genre, sans doute.
    Du début à la fin, je n’avais pas cessé de triturer nerveusement l’anneau à mon doigt en ayant le sien dans la poche. J’avais tenu dur comme fer à le récupérer, c’était un souvenir très précieux dont je ne voulais pas devoir me séparer.

    Ça fait une semaine et demi. Je ne suis pas retourné en cours depuis et je ne suis sorti que très peu de chez moi. Mais pas aujourd’hui, aujourd’hui je devais vraiment prendre l’air, je le sentais, sinon j’allais virer fou, psychopathe, suicidaire ou tout ce que vous voulez qui va dans ce sens-là. Juste besoin de me changer les idées l’espace d’une petite heure. Enfin, me changer les idées et penser à autre chose, je savais bien que ça me serait impossible, mais au moins voir autre chose que mes pères attristés de mon état, ma sœur et mes frères mal à l’aise. Voir que le monde continue de tourner même si de mon côté ça s’est arrêté.
    Sans même regarder les passants, j’ai marché pendant de longues minutes pour finalement arriver dans un endroit que j’avais très envie de revoir, le parc. Parce que c’est tranquille, que c’est là qu’on s’est retrouvé et parce qu’il aimait venir ici pour se vider la tête et décompresser. Cet endroit a de gros liens avec lui, ça doit être pour c’était important pour moi de m’y retrouver quelques instants.
    Guitare à la main, assis contre un arbre assez gros, je produisais quelques notes volantes sans vraiment savoir quel air jouer. Prenant de l’assurance, je démarrai un air assez doux mais mélancolique qui sortait tout droit de mon imagination, là maintenant, le regard perdu dans le vague. C’était peut-être pas la meilleure des choses à faire étant donné que l’endroit où je me trouvais représentait énormément pour moi, que je n’étais pas en forme et que j’étais ému pour un rien ces jours-ci. Bien vite, mes yeux se mirent à piquer et j’avais beau renifler et m’arrêter de temps en temps pour les essuyer dans le but qu’aucune larme ne coule, je sentais bien que c‘était assez pitoyable. Soudain, en entendant quelqu’un parler, je fis un bond, lâchant mon instrument de musique sur le coup, et écarquillai les yeux, faisant par ce geste, rouler une gouttelette salée jusqu’au coin de ma bouche. En voyant le gars depuis l’autre côté de l’arbre, je grimaçai et frottai mon visage avec ma manche, l’air de rien. Hors de question qu’un parfait inconnu voit à quel point je peux être ridicule, plutôt crever. Il eut beau dire que j’avais du talent et que je devrais passer les auditions pour la JRM enternaiment, je n’étais de loin pas convaincu et fit non de la tête.

    « Ce… c’est gentil, mais je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée… j’ai pas le niveau. »

    Je n’ai jamais pensé à faire carrière dans la musique, en fait. Si je joue de la guitare c’est juste pour tuer le temps, c’est pas vraiment quelque chose en quoi j’ai de l’espoir.

    « Désolé de vous avoir dérangé. Faites attention à l‘abeille… »

    Je me penchai un peu dans sa direction pour agiter la main juste à côté de sa tête, dans le but d’éloigner la bestiole jaune qui lui tournait autour, animal qui eut vite fait de s’envoler embêter quelqu’un d’autre. Ça aurait été embêtant qu’il se fasse piquer. Moi-même j’ai horreur de ces insectes.

    Désolée c'est pas terrible, dur dur de faire un Tae déprimé >.<
Revenir en haut Aller en bas
 

~ Hey you ? You're talented. {Taewon}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JRM Entertainment :: ;; Topics Libres (ouvert) :: Topics libres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit